Un nouvel effet Venturi sur l’aqueduc gallo-romain de Saintes

 

Effet Venturi_001

Jean-Louis Hillairet, archéologue revient sur la partie de l’aqueduc gallo-romain de Saintes qui sort du tunnel au

lieu-dit “Plantis des neufs puits” ( treize découverts par les fouilles).

A cette sortie , dans un deuxième temps, un mur a été construit pour la fermer. A cette occasion une grosse pierre de taille a été mise en place pour fermer le passage de l’eau, mais en y laissant un passage rétréci, de 34dm² à 7,54dm² créant ainsi une accélération du débit, d’où l’effet Venturi.

Pour la seconde fois sur l’aqueduc, les Romains ont fait accélérer l’eau dans le conduit.

 

Vous pourriez aussi aimer...