Observatoire du Patrimoine de Saintonge

logo projet 2

Observatoire du Patrimoine de Saintonge 

Convention de partenariat

Le 30 Août” 2018, à Saintes, il a été décidé la création de “l’Observatoire du Patrimoine de Saintonge” entre les associations suivantes, signataires de la présente convention de partenariat :

  • La Société d’archéologie et d’histoire de la Charente-Maritime (SAHCM) association fondée en 1839, représentée par Michelle Le Brozec, sa présidente.
  • Les Amis de Musées de Saintes, association fondée en 1972, représentée par Philippe Ravon, son président.
  • MédiaCtions, association fondée en 2017, représentée par Cécile Trébuchet, sa présidente,
  • Les trois associations représentent environ 500 adhérents.

Des constats :

Les trois associations sont constamment interrogées par leurs membres et par de nombreux citoyens au sujet des grands projets de la municipalité de Saintes découverts dans les médias. Elles se sont réunies le 30 Août 2018 et ont constaté qu’aucune d’entre elles ne pouvaient répondre aux questions légitimes portant sur des projets qui les concernent pourtant directement.

Jamais les associations locales qui travaillent sur le patrimoine Saintais depuis des décennies pour certaines, n’ont été si peu consultées ou écoutées. Elles sont totalement absentes et écartées des comités de pilotage de ces grands projets créés “sur mesure” par le seule municipalité.

Les projets actuels semblent confondre culture et loisirs ne prenant en compte que le côté festif en ignorant la transmission et la protection d’un patrimoine majeur et fragile.

Une première action commune s’est traduite par la signature de nombreuses personnalités de la Charte Consensuelle autour de la valorisation de l’amphithéâtre antique de Saintes et contre l’installation de gradins pour le transformer en salle de spectacles en plein air. Un des premiers effets de cette action a été de faire repousser l’installation des gradins après la restauration nécessaire de l’amphithéâtre. Au vu de ces constats, il a été décidé le 30 Août 2018 la rédaction de la convention ci-dessous et a été acté la création d’un “Observatoire du Patrimoine de Saintonge”.

La convention

Article 1 : La composition du comité directeur de l’Observatoire du Patrimoine de Saintonge :

L’observatoire est ainsi constitué :

-Michelle Le Brozec, présidente de la SAHCM.

-Cécile Trébuchet, présidente de MédiaCtions et membre de la SAHCM

-Philippe Ravon, président des Amis des Musées de Saintes.

-Alain Michaud, historien et administrateur de la SAHCM.

-Romain Charrier, administrateur de MédiaCtions et membre de la SAHCM.

-Guy Puyastier, membre du bureau de la SAHCM et administrateur de MédiaCtions.

Les membres pourront être représentés.

Article 2 : Les champs d’intervention de l’observatoire

-L’Observatoire intervient sur les territoires de la ville de Saintes et de son agglomération actuelle et future.

-L’Observatoire intervient sur les patrimoines culturels et naturels en référence au cadre défini par l’Unesco lors de la convention concernant la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel du 17 octobre au 21 novembre 1972, en sa dix-septième session. A ce cadre de définitions des patrimoines culturels et patrimoines naturels s’ajoute la définition des patrimoines immatériels établie lors de la conférence générale de l’Unesco du 29 septembre au 17 octobre 2003 en sa 32e session.

Article 3 : les objectifs de la convention

L’Observatoire du Patrimoine de Saintonge oeuvre à la protection et la préservation du patrimoine culturel et naturel de son territoire défini pour: 

-Etre informés régulièrement des projets locaux, publics et privés touchant au patrimoine.

-Etre l’interface entre le politique , le porteur de projet, le chercheur et le citoyen afin d’amener la population à mieux connaître , à défendre et à apprécier son Patrimoine.

-Avoir un regard consultatif et historique, représentatif de la population, sans avoir de pouvoir décisionnaire, sur tous les projets concernant le patrimoine.

-Représenter les citoyens qui demandent à ne plus être mis devant le fait accompli mais au contraire à participer activement aux projets qui concernent le Patrimoine et l’avenir de la cité et de son territoire.

Sensibiliser et alerter si nécessaire les instances administratives et les citoyens aux niveaux local, départemental, régional ou national, s’il y a lieu, lorsque les projets de restaurations, de rénovation ou d’animation risquent de mettre en péril le Patrimoine.

Article 4 : Relations avec les autres associations

-Sur simple proposition d’un membre fondateur, toute association non fondatrice ou intervenant extérieur pourront être invités à participer à une réunion selon un ordre du jour prédéfini et approuvé à l’unanimité.

Article 5 : Organisation de l’Observatoire

-L’Observatoire se réunit de manière générale une fois par mois ou sur la demande de l’un de ses membres fondateurs.

-Chaque association fondatrice reste autonome et indépendante sur l’ensemble de ses actions définies par ses statuts respectifs et ses activités habituelle.

-L’Observatoire ne fait pas l’objet de la création d’une nouvelle association mais s’organise comme un réseau associatif partenarial, selon les termes de ladite convention. Cette dernière n’oblige pas à la création d’un compte bancaire, ni d’un siège social, mais les membres fondateurs se réservent le droit de faire évoluer l’Observatoire et de proposer un changement de cadre juridique , si cela s’avère nécessaire dans le temps et selon l’importance des enjeux patrimoniaux.

-Chaque réunion de l’Observatoire fait l’objet d’un procès verbal avec un rapporteur désigné en début de séance.

Article 6 : Compétences et mesures d’intervention

-L’Observatoire souhaite être un organe consultatif de premier ordre. Pour des mesures de concertation et de médiation auprès des instances municipales et des collectivités territoriales décisionnaires lors des projets autour du patrimoine culturel et naturel. Ses membres souhaitent que ses représentants soient invités aux réunions et aux comités de pilotage des collectivités territoriales dans le champs d’intervention de l’Observatoire.

-L’Observatoire encourage et soutien toute étude scientifique, technique ou archéologique ainsi que toute autre type de recherche améliorant la connaissance et la sauvegarde efficace du patrimoine culturel et naturel.

-L’Observatoire adopte une politique générale de concertation et de dialogue, de discrétion quand il y a lieu. Ses membres s’autorisent à communiquer sur leurs actions et leurs points de vue par voie de courriers internes adressés aux adhérents des trois associations respectives ou par voie de presse si nécessaire.

-Chaque communication de l’Observatoire engage unanimement les trois associations créatrices.

-Chaque association fondatrice se réserve le droit de ne plus faire partie de l’observatoire pour toute raison qui lui appartiendrait, par simple communication écrite adressée aux deux autres associations.

A Saintes le 06 septembre 2018

Michelle Le Brozec

Cécile Trébuchet

Philippe Ravon